Fermer la recherche
Fermer

Connexion

Edito du bulletin SELF – Avril 2016

Publié le 

10 mai 2016

 par 

Mme Justine FORRIERRE

Du nouveau en communication.

Le nouveau site de la SELF a été mis ligne au début de cette année. Comme toute refonte d’un média, il a l’ambition d’être plus fonctionnel, plus agréable, plus rapide dans la diffusion d’informations, plus propice aux échanges, plus facilitateur de proximité… En tout cas c’est notre vœu le plus cher. Et c’est à vous de nous faire savoir, par votre usage et en nous faisant connaître vos commentaires, si l’objectif est atteint.

Nous avons souhaité, pour cet éditorial, vous raconter le fil conducteur qui a amené le CA à prendre la décision de consacrer à cet outil une ligne budgétaire importante et peu ordinaire dans la vie de la SELF. En effet, le premier et précédent sitea été réalisé sans aucune dépense, grâce à la mobilisation des compétences individuelles dont un CA composé de 12 membres peut disposer en son sein. Alain Kerguelen a été le tout premier à s’être lancé dans l’aventure et avoir créé de toutes pièces le site. De la sorte, le SELF se dotait d’un second média, après le bulletin trimestriel de la SELF. Pour faire vivre ce site, d’autres, entrés au CA les années suivantes, ont pu exprimer leur talent en l’améliorant et en garantissant sa mise à jour. On pense notamment, pour la dernière période, à Annie Drouin et René Patesson. Sylvain Leduc a créé et administré SELF express qui est devenu le troisième média de la SELF.

C’est en 2012 qu’est arrivée une situation inédite et « non favorable » : la composition du CA, dont un quart à un tiers des membres est renouvelé tous les ans, s’est trouvée avec des compétences techniques en nombre insuffisant et peu disponibles pour tenir la maintenance et la production de deux outils numériques. Nous nous sommes interrogés sur le caractère aléatoire ou structurel de cette situation. Il en est ressorti que le fonctionnement des médias numériques ne devait plus dépendre de compétences qui ne sont pas demandées lors des candidatures. Et quand bien même des membres du CA les posséderaient, il n’était pas juste de leur soumettre cette tâche qui, selon les informations des anciens, occupent un temps considérable sur leur vie personnelle, en partie lié à l’ancienneté de la structure du site. Par ailleurs, nous avons pris conscience que cette dépendance ne favorisait pas la visibilité de l’ensemble des actions réalisées par les administrateurs dépourvus de ces compétences.

D’autres raisons, liées au fonctionnement interne du CA, ont contribué à formater un projet plus ambitieux. C’est d’abord le constat de la quasi absence de lieux d’archivages qui permettraient à tout nouvel administrateur de pouvoir reprendre la main sur des dossiers laissés par les administrateurs sortants. Les transmissions sont bien évidemment possibles mais elles ne sont pas systématiques, et le plus souvent réalisées au coup par coup. C’est aussi le constat d’une gestion fastidieuse des appels à cotisation, réalisés à distance, avec des envois postaux.

Ainsi, le projet d’outil a progressivement associé :

  • un nouveau site plus accessible pour les administrateurs et plus visible pour les ergonomes et non ergonomes,
  • un intranet pour les besoins internes au CA, pour gérer plus facilement SELF express et les cotisations.

Nous avons décidé de faire appel à un conseil spécialisé en systèmes d’informations. Pour préparer un appel d’offre restreint, nous avons établi un schéma de nos besoins fonctionnels que nous avons discuté et finalisé lors de plusieurs réunions de CA. Nous avons décidé d’avoir d’abord un conseil d’assistance à maitrise d’ouvrage pour finaliser nos besoins et définir le cahier des charges du nouvel outil. La société Spyrit a été retenue pour cette assistance. Puis nous avons décidé de lui confier la réalisation.

Presque deux ans ont été nécessaires pour avancer conjointement avec notre Conseil. Deux années marquées par des avancées heureuses mais aussi des difficultés liées autant à des asynchronies entre notre rythme de fonctionnement et celui du prestataire, mais aussi, il faut bien le dire, à des re-discussions internes au sein du CA concernant les moyens et les objectifs du notre projet. Rien de grave. Essentiellement de la ferveur associative – pourrait-on dire – qui a produit le résultat que vous connaissez désormais.

L’arborescence du site a été conçue pour permettre autant au novice de découvrir l’ergonomie et de s’en faire une idée qu’au professionnel d’accéder à des actualités ou se rapprocher des lieux vivants de l’ergonomie. Il nous a semblé important que le site reflète ce que doit être la SELF, l’instance de diffusion et de promotion de l’ergonomie, de soutien des associations régionales, professionnelles, scientifiques…
N’importe qui peut proposer une annonce pour les rubriques agenda et actualités en utilisant l’adresse delegue.internet@ergonomie-self.org
Le site a aussi un accès réservé à ses membres (archives des bulletins de liaison, archives des newsletter « SELF Express », actualisation de son profil) en se connectant avec son mot de passe. Il nous reste à nous organiser au sein du CA pour activer le plus rapidement possible les forums sur les thématiques qui nous et vous paraitront dignes d’un débat (aujourd’hui, cela pourrait-être la réforme du code du travail ? la loi Rebsamen ? pour ou contre le film « la fille du patron » ? etc.).

En conclusion, nous espérons que ce site devienne le vôtre.
N’hésitez pas à nous donner votre avis sur ce nouveau site.

Bien cordialement

Fabrice Bourgeois
Vice-président aux affaires nationales