Fermer la recherche
Fermer

Connexion

Ouvrage : « Les droits sociaux au travail »

Publié le 

5 avril 2020

 par 

Mme Camille THOMAS

Les éditions Octarès publient un nouvel ouvrage : « Les droits sociaux au travail : montée de l’emploi incertain et recomposition des catégories de la protection sociale » sous la coordination de Olivier Giraud (sociologue de l’action publique, directeur de recherche au CNRS au Lise-Cnam) et Nadège Vezinat (sociologue du travail et des professions, maîtresse de conférences à l’Université de Reims Champagne Ardenne).

Résumé : Dans un contexte où les systèmes de protection sociale européens conditionnaient traditionnellement l’accès à des droits sociaux pleins et entiers à une participation régulière des individus au marché du travail, la question des liens entre marché du travail et construction et accès aux droits sociaux des individus se recompose sous nos yeux. Les statuts d’emploi sont devenus incertains pour nombre de personnes dont l’accès à la protection sociale est aujourd’hui conditionnel et amoindri. Il transite souvent par l’intervention de nouveaux agents de la protection sociale – intermédiaires de l’emploi, précaires embauchés par des associations ou contractuels de la fonction publique décentralisée – soumis eux aussi à une incertitude forte. Dans cet ouvrage, l’interaction entre une fabrique des droits sociaux devenue moins lisible et leur activation via le travail d’agents précaires est analysée dans sa diversité.

L’ouvrage est organisé en deux parties qui reprennent les rapports complexifiés entre travail et solidarités. La première saisit les statuts, rapports aux droits sociaux et aux dispositifs pour l’emploi dans un contexte de stabilisation à un niveau élevé du chômage et de précarisation de l’emploi qui redéfinit le rapport des individus au travail. La seconde propose un regard complémentaire sur la tension entre les statuts et rapports au travail des travailleurs du « social » au sens large et les effets que ces éléments produisent sur le rapport aux droits pour les bénéficiaires réels et potentiels de la protection sociale.