Fermer la recherche
Fermer

Connexion

< Retourner à la recherche documentaire

Travail collectif en manutention manuelle chez les dockers du port de Cotonou : formes d’intéractions et risques professionnels

Résumé

Cette étude a été effectuée dans une entreprise de manutention portuaire à Cotonou au Bénin. Elle vise à contribuer à la réduction des risques professionnels (accidents et TMS) chez les dockers et s’inscrit dans le cadre du programme de prévention mis en place par cette entreprise depuis 2004. Dans cette entreprise, les dockers effectuent fréquemment le déchargement des sacheries des navires. L’opération consiste à transférer manuellement des sacs de riz de 50kg dans des filets appelés « palanquées » qui seront débarquées des cales sur les quais par le treuilliste. Mais, ne pouvant soulever seuls ces sacs, les dockers se mettent à deux pour travailler. Une étude qui précède celle-ci a montré chez ces dockers, des taux de 15,6% d’accidents et 64% de plaintes de TMS. Le plus important taux concerne les plaintes du bas du dos (48,5%) (Boton, 2010). L’objectif de cette étude est de comprendre les spécificités de cette activité collective et de voir quel type de prévention mettre en place. Ainsi, après avoir présenté brièvement le cadre théorique sur la prévention en manutention manuelle et le travail collectif, nous allons étudier les formes
d’interactions de cette activité pour comprendre comment les dockers sont exposés aux risques professionnels pour mieux les prévenir.

Sourou Boton F., Six F. (2010). Travail collectif en manutention manuelle chez les dockers du port de Cotonou : formes d’intéractions et risques professionnels. Communication présentée au 45ème congrès de la SELF, Liège.
Télécharger le document
Attributs
Lieux : Liège
Type de session : Session thématique
Type de communication : Communication orale
Année : 2010
Mots-clé : non renseigné