Fermer la recherche
Fermer

Connexion

Nous apprenons tardivement le décès de Madeleine Estryn-Behar, survenu le 6 novembre 2022, à l’âge de 75 ans. Médecin du travail en hôpital, chercheuse et docteure en ergonomie, auteur de nombreuses publications consacrées au travail des soignants, elle est considérée comme une figure majeure du développement de l’ergonomie hospitalière en France. Un entretien avec Michel Pottier en 2002 présente son parcours professionnel et ses activités jusqu’à cette date. La Commission Histoire lui rend ici hommage (lire l’hommage)

Dans le cadre des débats qui ont lieu ces dernières semaines sur la réforme des retraites, certains ergonomes et acteurs de la santé au travail prennent la parole, écrivent et prennent position au sein du débat public. Cette page vise à rassembler un ensemble d’interventions afin de constituer des ressources et garder trace pour la communauté.

Si vous souhaitez partager vos prises de position et prises de paroles au sein du débat public, n’hésitez pas à nous le partager pour alimenter les ressources qui seront rassenblées sur cette page.

L’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (INRAE) propose un poste de directeur.trice de recherche par la voie des chaires de professeurs juniors

Ouverture prochaine d’un poste  : Repenser le travail dans les systèmes alimentaires en transition.

Réussir les transitions de nos sociétés pour accroître leur résilience face aux crises et réduire leurs impacts sur l’environnement est à l’agenda politique français et européen. Les actions prévues dans les plans de relance, les réglementations mises en place, incitent les acteurs économiques à faire évoluer leurs systèmes de production, leurs chaînes de valeur, à relocaliser certaines activités, etc. Ces reconfigurations ne sont pas nécessairement favorables à un travail décent. Comment de nouveaux agencements sociotechniques peuvent être conçus pour accroître la résilience alimentaire dans les territoires face aux crises tout en favorisant un travail décent ?

Si vous êtes un.e scientifique confirmé.e (HDR requise au plus tard dans 3 ans), si ces questions vous passionnent,  un poste sera à pourvoir en 2023.

Si vous êtes intéressé.e,  vous pouvez manifester votre intérêt via le mail contact suivant : chaires@inrae.fr, vous recevrez un mail dès la parution du profil de poste (début mars 2023).

Dans le cadre d’un projet de thèse Cifre sur le thème « Comprendre, anticiper et prévenir les altérations à moyen et long termes de la santé au travail, dans la construction navale », le CRTD, le Creapt et Naval group lancent un appel à candidature (co-encadrants : Willy Buchmann et Catherine Delgoulet).

Attention les délais sont serrés : 27 février 2023. 

Appel à candidature

Pour toute demande d’information, contacter Willy Buchmann (cf. adresse électronique dans l’annonce).

L’Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN) propose un poste en CDI de chargé(e) d’évaluation des Facteurs Organisationnels et Humains au sein du Service Homme Organisation Technologie (SHOT), sur le site de Fontenay-aux-Roses (92262).

Prise de poste : 01/03/2023

Contact : sarah.fourgeaud@irsn.fr

Fiche de poste

Pierre Salengros est décédée le 18 octobre 2022.

Professeur Honoraire de l’Université Libre de Bruxelles, il a succédé à Jean-Marie Faverge comme co-directeur du Laboratoire de Psychologie Industrielle et Commerciale. Il fut Doyen de la Faculté des Sciences Psychologiques et de l’Éducation de l’ULB et Président de l’Institut du Travail. Bien connu à la SELF, toujours membre depuis 1964, il assura deux mandats au CA de notre Société.  Il a enseigné la psychologie qu’on dénommait « industrielle » à l’époque, devenue depuis psychologie du travail, et l’ergonomie. Sa vision de l’ergonomie était très concrète et intimement inséparable du terrain. Ses nombreux contacts avec les milieux industriels lui valut d’être Maître de Stage  pour les étudiants de psychologie industrielle. Il était très apprécié des étudiants pour lesquels son dévouement et sa patience n’avaient pas de limites. Pierre était un collègue attentionné, toujours de bonne humeur, chaleureux.

Michel Pottier et Annie Drouin réalisèrent en 2008 un entretien avec Pierre Salengros, qui peut être consulté sur le site de la SELF.

Les textes des hommages peuvent être consultés en cliquant sur ce lien.

Sandrine Caroly, professeure en Ergonomie au sein du Laboratoire PACTE (UGA) de Grenoble et chercheuse associée au département de relations industrielles à l’université de Laval à Québec (Canada), est auteure d’un ouvrage intitulé « Le corps et la gestion des risques dans l’activité collective » qui vient de paraître aux éditions Octarès

Résumé :

« La prévention des risques et de la sécurité doit mieux prendre en compte l’activité collective et le corps dans la gestion des risques, notamment en soutenant le travail collectif, le collectif de travail dans des actions sur l’organisation du travail. Cet ouvrage apporte des éclairages théoriques sur la conception de l’activité collective et la prise en compte du corps-organisme et subjectif- dans le travail pour gérer les risques. Plusieurs illustrations de recherche-intervention sont proposées pour servir d’exemples afin de comprendre les mécanismes en jeu dans la préservation de la santé et la construction de l’activité humaine.

Cet ouvrage traite principalement de la gestion des risques professionnels et de la sécurité en milieu industriel dans une approche ergonomique. Il permet de situer le corps dans l’activité collective de gestion des risques à différents niveaux : le corps en souffrance, le corps-instrument de l’activité collective, la construction des gestes et la transmission des savoir-faire.

Il apporte des moyens méthodologiques à développer dans l’intervention pour développer l’activité collective en lien avec le corps dans la prévention des risques. Il ouvre à de nouveaux défis sur les enjeux des risques environnementaux et émergents. La prise de risque fait partie de l’activité individuelle et collective. La gestion des risques se caractérise par des régulations opératives permettant le développement des gestes de métier.

Cet ouvrage pourra aider les étudiants en ergonomie et en psychologie du travail et les enseignants-chercheurs à définir l’activité collective et il pourra soutenir les pratiques d’intervention ergonomique pour les praticiens. Il pourra aider les acteurs institutionnels ou d’entreprise et d’autres disciplines (sciences pour l’ingénieur, science de la vie et de la terre) à renouveler le regard sur la prévention des risques et à soutenir des innovations socio-techniques, organisationnelles et sociétales. »

Plus d’informations

« Parlons peu, Parlons Ergo » est un podcast de vulgarisation des connaissances autour de l’Ergonomie. Ce projet a été lancé par les RAFE (Rassemblements et Associations issues de Formations en Ergonomie).

Nous vous proposons de découvrir les trois premiers épisodes de la saison 2.

EPISODE 1 : Le travail, mais quel travail ?

Saison 2 – Episode 1

EPISODE 2 : Intervenir avec les exosquelettes

Saison 2 – Episode 2

EPISODE 3 : Interpréter les traces de l’activité médiatisée

Saison 2 – Episode 3

Retrouver tous les podcasts « Parlons peu, Parlons ergo » sur :

Le RJCE (Réseau des Jeunes Chercheurs en Ergonomie) poursuit les publications de « C’est quoi cette thèse » qui ont pour objectif de vulgariser et valoriser les sujets, les concepts, et les enjeux développés au sein des travaux de recherches des doctorants en Ergonomie, membres de l’association.

Le cinquième volume est composé de 3 fiches d’une page avec 3 intervenants :

CQCT – Vol. 5

Le sixième volume est composé de 3 autres fiches, avec les intervenants suivants :

CQCT – Vol. 6

Nous avons appris avec tristesse le décès de notre collègue Pierre Salengros qui nous a quittés le 18 octobre 2022, à l’âge de 81 ans.

Pierre Salengros, est né dans la région de Charleroi, en marge d’un coron minier, au sein d’une dynastie de mineurs. Professeur Honoraire de l’Université Libre de Bruxelles, il a succédé à Jean-Marie Faverge comme co-directeur du Laboratoire de Psychologie Industrielle et Commerciale. Il fut Doyen de la Faculté des Sciences Psychologiques et de l’Éducation de l’ULB et Président de l’Institut du Travail. Bien connu à la SELF, toujours membre depuis 1964, il assura deux mandats au CA de notre Société. Sa première intervention comme chercheur se fit lors du 2ème congrès de la SELF.  Il y relatait les travaux de recherche menés par le laboratoire sous l’égide de la CECA dans les mines de charbon et la sidérurgie, programme de recherches communautaire auxquels participaient aussi Bernard Metz, Jacques Leplat, Xavier Cuny, Jean Scherrer et James Carpentier. Il a enseigné la psychologie qu’on dénommait « industrielle » à l’époque, devenue depuis psychologie du travail, et l’ergonomie. Sa vision de l’ergonomie était très concrète et intimement inséparable du terrain. Ses nombreux contacts avec les milieux industriels lui valut d’être Maître de Stage  pour les étudiants de psychologie industrielle. Il était très apprécié des étudiants pour lesquels son dévouement et sa patience n’avaient pas de limites. Pierre était un collègue attentionné, toujours de bonne humeur, chaleureux.

Michel Pottier et Annie Drouin réalisèrent en 2008 un entretien avec Pierre Salengros, qui peut être consulté sur le site de la SELF.

Des textes d’hommages peuvent nous être adressés et seront publiés sur le site de la SELF (mail : Rene.Patesson@ulb.be)

Une cérémonie religieuse sera célébrée le vendredi 28 octobre à 11hrs en l’Église Saint-Job (Place Saint-Job, à Uccle – Belgique). L’inhumation aura lieu au cimetière d’Uccle-Verrewinkel à 12h30, avenue de la Chênaie, 125 à Uccle.

À ses proches, la SELF présente ses condoléances.